EDITORIAL et VŒUX

Publié le par Csf40Sud

EDITORIAL de Marie-Françoise MARTIN 

(Présidente de La Confédération Syndicale des Familles)

10 décembre 2010 - OUI aux réformes, NON aux régressions !

 

Restons mobilisés pour sauvegarder nos acquis sociaux !

2010 aura été marquée par une forte mobilisation des citoyens qui disent non aux choix politiques imposés par le gouvernement et cela, toutes générations confondues. Les rassemblements ont eu lieu dans un contexte de malaise général : les droits des personnes se réduisent avec chaque nouvelle réforme et le dialogue avec les partenaires sociaux est inexistant. La question des retraites est bien sûr liée à l’emploi et à la place de chacun dans le processus de production : il y a une organisation du travail à trouver pour que chacun trouve cette place et puisse penser sereinement à son avenir.

De plus, ces nouvelles mesures viennent encore renforcer les inégalités hommes-femmes par l’obligation faite à celles-ci de travailler jusqu’à 67 ans. En effet, la prise du congé parental par certaines femmes devrait être compensée par des annuités comptabilisées pour leur retraite.

Il nous faut continuer à nous mobiliser pour lutter contre les injustices faites aux hommes et aux femmes d’aujourd’hui et qui vont encore aggraver les situations de précarité vécues par les familles.

Le président de la République veut nous faire croire qu’il a entendu les voix montées de la rue et qu’il comprend la légitimité des inquiétudes des Français. Il a remanié le gouvernement et fait ou renouvelé des promesses. Mais nous ne pouvons pas faire confiance à ces nouvelles promesses après tant de déceptions ! Le chômage doit reculer en 2011 ! Alors qu’aujourd’hui encore, des entreprises licencient ou ferment leur porte.

Le Président de la République annonce également la création d’un cinquième risque pour prendre en compte le vieillissement et la dépendance des personnes âgées. Il faut que cela se fasse dans le cadre de la Sécurité Sociale, selon le principe même de la solidarité qui a été à l’origine de sa création : chacun reçoit selon ses besoins et paie selon ses moyens. La prise en charge de la dépendance des personnes âgées doit s’inscrire dans le système de solidarité nationale. Tous les revenus, ceux du travail, mais aussi ceux du capital et du patrimoine doivent contribuer à son financement et non pas tomber dans le champ des assureurs privés. Que deviendront les personnes qui ne pourront pas se payer le recours à des assurances privées ?

Nous devons continuer à résister au quotidien pour maintenir les droits acquis par ceux qui ont lutté avant nous, ceux que nous acquérons aujourd’hui pour les transmettre à nos enfants.

C’est dans cet esprit que La CSF réaffirme son utilité sociale : si La CSF n’existait pas, il faudrait l’inventer ! Elle est un syndicat de familles qui permet l’expression collective de leurs besoins, la formulation de leurs revendications et leur mise en œuvre d’actions et de services. Au cours des mois qui viennent, La CSF à tous les niveaux de l’organisation va écrire son projet associatif. Ce projet existe déjà, il est vécu au quotidien, mais il a besoin d’être écrit pour être encore plus clairement affirmé et visible. L’écriture de ce projet prend tout son sens et sa force dans le contexte socio-économique, environnemental et culturel actuel.

2011 sera marqué par un événement important pour La CSF : « Portraits de Familles ». Dès maintenant, dans des sections, des familles sont au travail pour réaliser une œuvre d’art avec le soutien d’un artiste. Elles donneront une image d’elles-mêmes, de leur vie au quotidien pour démentir celle que la société véhicule trop souvent. Les réalisations seront exposées lors d’un grand forum à Paris, les 11 et 12 juin prochains. C’est pour nous, pour les familles un exercice du droit à la culture, à l’art en côtoyant des artistes et en produisant une œuvre artistique. D’ores et déjà, la préparation est riche d’échanges, de rencontres, d’écoute, de partage, de confrontation, de réalisation, de découvertes de techniques artistiques et tout cela augure de la qualité de ce grand moment que sera « Portraits de Familles ».

En cette fin d’année, c’est le moment de formuler des vœux.

Que l’année 2011 continue à être l’année de la solidarité !
Que cette année soit riche en actions pour les familles !
Que les droits des familles soient respectés et renforcés !
Que nous trouvions collectivement l’énergie pour continuer à résister pour construire aujourd’hui et demain.
Que les familles trouvent joie et bonheur dans ces fêtes de fin d’année !

Marie-Françoise Martin
Présidente de La Confédération Syndicale des Familles

 

 

Commenter cet article